Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:16

Hier soir, peu après vingt heures, les six pirates somaliens ont tenté de comprendre les subtilités du verdict les concernant. L’avocat général avait requis des peines allant de 16 à 6 ans de réclusion pour avoir arraisonné le 2 septembre 2008 dans le golfe d’Aden le voilier "le Carré d’As" et retenu en otage durant deux semaines les époux Delanne. Un acte de piraterie auquel les forces spéciales française ont mis fin par un assaut dans la nuit du 15 au 16 septembre. Un somalien était mort et six autres capturés cette nuit-là.

Les accusés avaient demandé pardon à la fin du procès à leurs anciens otages. « Je leur souhaite une bonne et longue vie » a dit l’un. « Je promets de ne pas recommencer » a dit l’autre, père de six enfants.

000 Par6670150

Les jurés sont revenus de leur délibéré et la Cour a prononcé cinq peines de 8 à 4 ans de prison et un acquittement. Dans le box, des sourires illuminent les visages au fur et à mesure que l’interprète traduit. Le somalien acquitté a réussi à faire reconnaître qu’il était pêcheur et avait été contraint par les pirates, sous la menace des armes, d’apporter son concours. Fou de joie à la nouvelle de sa libération imminente, il serre les mains de ses avocats devant lui.

La Cour se retire et Jean-Yves Delanne, vieux loup de mer, surnommé « Capitaine Haddock », s’approche du box. Il serre une à une la main de ses ex-ravisseurs. Une attitude d’humanité qui a caractérisé toutes ses interventions durant le procès.

000 Par6670335

Dehors, dans la salle des pas perdus déserte à cette heure tardive, les jurés, au lieu de s’éclipser discrètement, s’avancent vers les avocats, et ceux-ci, dans un ordre improvisé, serrent une à une la main des jurés, les remerciant d’avoir été aussi attentifs à la réalité de la Somalie, à sa pauvreté et au désordre d’un Etat en guerre depuis 20 ans. Tous sont de jeunes avocats commis d’office, très combatifs et visiblement heureux de ce résultat.

M. Delanne sortant à son tour a déclaré : « j’espère que la piraterie va s’estomper ; ce n’est pas nous qui allons changer les choses, il faut que les pays occidentaux viennent en aide à la Somalie. »

Le parquet, qui n’a pas obtenu les peines souhaitées, devrait faire appel. L’affaire du Ponant, un trois-mats piraté quelques mois avant le Carré d’As, doit être jugée en mai prochain.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires