Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 17:27

Le procès de Jérome Kerviel progresse en faisant de grandes embardées.  Hier Kerviel, selon un de ses anciens copains,a fraudé tout seul. Aujourd'hui un autre trader de la Société Générale dit posément "ca fait deux ans que je me rends compte que le scénario du trader isolé est le scénario le moins inquiétant pour les actionnaires et qui sied le mieux au management". La différence entre ces deux témoignages ? Le premier trader travaille toujours dans la banque. Le second a quitté la finance et est en procès avec son ancien employeur. D'ou la tentation de se dire que la parole du premier est beaucoup moins libre que celle du second.

Benoit Tailleu ne connaît pas personnellement Jérome kerv iel; mais il connaît la mécanique pour avoir été l'un des superviseurs d'un desk de traders à la Société Générale. il dit des choses simples: "je n'arrive pas à comprendre comment la hiérarchie a pu accepter pendant des semaines, voire des mois, une position qui n'avait rien à voir avec la nature de son portefeuille. C'est comme si il avait eu un mandat pour acheter cinq tonnes de fraises et qu'il se retrouve avec cinq tonnes de pommes de terre dans le hangar, que le contremaitre passe et ne voit rien"

Et Jérome kerviel s'est également "trahi" par le montant de ses profits estime-t-il. En fin d'années 2007, il affiche un gain de 55 millions d'euros , somme qu'il n'a pu gagner que sur des activités plus exotiques que les turbo warrants dont il était chargé.

A partir de lundi, le tribunal va examiner le problème des positions fictives. C'est grâce à ce stratagème que Jérome Kerviel a pu dissimuler des prises de position totalement hors des clous.

Sans aucun doute, des témoins vont défiler, les uns pour dire que c'est une pratique interdite, inadmissible, jamais pratiquée, les autres, le contraire. C'est la grandeur des débats devant la justice correctionnelle.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires