Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 19:06

Le cardiologue allemand, Dieter Krombach, 76 ans, sera à nouveau jugé par une cour d'assises française : ses avocats viennent d'interjeter appel de sa condamnation.

Le 22 octobre dernier, au terme de trois semaines de débat, il avait écopé d'une peine de 15 ans de réclusion pour la mort de sa belle fille Kalinka en 1982."Pour nous, c'est un procès illégal qui a abouti à une décision injuste" a expliqué Me Philippe Ohayon, son avocat. L'accusé a été reconnu coupable de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Mais le médecin a jusqu'au bout clamé son innocence malgré des expertises accablantes et les témoignages d'autres jeunes filles qu'il a tenté d'abuser sexuellement après leur avoir administré un sédatif.

Pour le père de Kalinka, André Bamberski, c'est un peu une surprise. Il a traqué le médecin allemand depuis près de trente ans. Il l'a même fait enlever le 17 octobre 2009 à son domicile par des hommes de main pour le déposer ligoté près du tribunal de Mulhouse, persuadé que la justice allemande ne le livrerait jamais.

"Compte tenu de l'âge et des conditions de détention en Allemagne, je pensais qu'il ne ferait pas appel. On lui aurait appliqué les conventions de transfèrement et il serait reparti. Pour moi, l'essentiel est que ce procès ait eu lieu, un procès équitable et complet. J'attendrai le prochain avec sérénité, car je sais qu'il y a tellement d'éléments dans le dossier que je ne crains rien. Je serai beaucoup plus serein pour l'aborder" indique André Bamberski ce soir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires