Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 17:01

Jean-Marie Le Pen ne s’est pas présenté cet après-midi à l’audience de la 17ème chambre correctionnelle de Paris. Accusé par SOS Racisme, la Licra et l’écrivain d’origine algérienne Mohamed Sifaoui, le leader d’extrême-droite était pourtant jugé pour avoir utilisé et diffusé des affiches offensantes à l’encontre des musulmans et des Algériens.

L’affiche a été interdite en référé par le tribunal de Marseille en mars dernier. Cela se passait durant la dernière campagne des régionales. Cette affiche reprenait le visuel utilisé par le parti d’extrême-droite suisse lors du référendum contre la construction de minarets. On voit à gauche la silhouette d’une femme en Niqab, et de l’autre côté, l’hexagone recouvert du drapeau algérien transpercé par sept minarets en forme de missiles. La légende "Non à l’islamisme" souligne le propos. Ces affiches ont été placardées dans les villes de Bandol, Sanary, La Seyne, Toulon et diffusées sur le site du leader du Front National dédié à la campagne des régionales.

Pour Dominique Sopo, le président de SOS racisme, "le Front National joue d’un effet d’amalgame entre islam et islamisme. Cette affiche représente une France sous la menace de l’islam, représentation ignominieuse quand on sait que de nombreux algériens ont été les premières victimes des islamistes radicaux". L’avocat de l’association, Maitre Patrick Klugman a souligné que "ce type de provocation est particulièrement grave durant une campagne électorale : il faut être très vigilant en ces périodes de choix, particulièrement vis-à-vis de la jeunesse. Il faut éviter toute incitation à la haine", et Maitre Antonin Levy a invité à une réflexion sur la liberté d’expression : "le débat politique, ce n’est pas la stigmatisation d’une communauté ; une image vaut mille mots".

L’avocat de Jean-Marie Le Pen a rejeté ces arguments en bloc. Il a cité les récentes menaces d’Oussama Ben Laden contre la France : "L'équation est claire : vous êtes tués comme vous tuez et enlevés comme vous enlevez, et autant que vous attentez à notre sécurité nous attentons à votre sécurité." "Vous voyez, a expliqué Maitre Wallerand de Saint-Just, la question est de savoir si on peut être un opposant à Ben Laden aujourd'hui en France. Je dis que SOS racisme est le complice de Ben Laden ! On a le droit d’avoir un combat et de s’opposer aux islamistes. Vous faites un procès d'intention à M. Le Pen !".

La procureure n'a pas été de cet avis et a réclamé deux mois de prison avec sursis et un an d'inégibilité contre le leader du Front National pour avoir incité à la haine envers la population musulmane et les personnes d'origine algérienne. Dominique Donnizeaux a également réclamé une forte amende de 20.000 euros.

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 2 décembre.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REICHERT Daniel 09/11/2010 15:56


C'est curieux comme sagissant du FN, les juges refusent de faire la différence entre Islam et Islamisme;ils sont souvent plus cléments pour ceux qui insultent la réligion catholique à travers la
personnalité du Pape, qui ne bénéficie pas des mêmes égards de la part de la Justice ...et des Média!