Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 16:09

C’est fini. Il n’y a plus d’affaire Leprince.

Il y a un homme, Dany Leprince, condamné à perpétuité pour le quadruple meurtre de son frère, de sa belle sœur et de leurs deux enfants à Thorigné-sur-Dué dans la Sarthe. Un homme qui avait avoué en garde à vue, s’était rétracté, et qui depuis clame son innocence.

La justice vient de refermer le dernier espoir de revisiter cette affaire sereinement. En effet, le ministère de la justice avait demandé au Parquet général d’Angers d’examiner à nouveau le dossier pour voir s’il méritait un nouveau regard. Compte tenu de tous les éléments de doute rassemblés lors de la demande de révision, il était juridiquement possible qu’une troisième cour d’assises se penche sur cette horrible affaire.

Mais le communiqué est tombé sèchement ce matin : « L’examen attentif et impartial de l’ensemble de la procédure ne rend pas compte de la participation d’un tiers à un ou plusieurs des actes homicides. Il ne justifie pas en outre que des investigations soient entreprises à cette fin. »

Rappelons, fait exceptionnel, que Dany Leprince avait été libéré en juillet 2010 après 16 ans de prison par la commission de révision. Des indices troublants incitaient même le parquet général de la cour de cassation à demander un nouveau procès. Parmi eux, une déclaration de Martine Compain à un expert psychiatre : « Je me demande si je n’ai pas fait quelque chose. J’ai peut-être tué quelqu’un », déclaration confirmée devant un magistrat.

Lorsque la chambre criminelle de la cour de cassation avait refusé le 6 avril dernier à Dany Leprince la révision de sa condamnation, cet homme libre, remarié à une femme médecin, avait dû repartir menottes aux poignets. « Un acte d’une cruauté inimaginable » avait dit d’une voix gonflée par l’émotion son avocat, maître Yves Baudelot.

Il ne reste plus à Dany Leprince que l’espoir d’une grâce présidentielle. Un espoir bien mince en ces temps de campagne électorale.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Leprince Beatrice 17/07/2011 14:12


Dany Leprince a été jugé par la Cour d'Assises du Mans le 16 décembre 1997. La Procédure d'Appel n'existe que depuis 2001. Il n'a pu en bénéficier. Sa seule chance passait par la révision pour
obtenir un deuxième procès.