Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:50

 

kerviel.jpgJérome Kerviel

Le costume est toujours bleu marine, la chemise, blanche sans cravate. Le jeune trader reste bras et jambes croisées sous la mitraille. A la reprise ce lundi, ce sont les 853  pièces versées vendredi au dossier par l’avocat de Jérome kerviel qui sont discutées. Révélations ou coup d’épée dans l’eau ?

Réponse de Mme Philippini , la présidente de la Cour d’appel : « la cour n’a rien vu de nouveau » Réponse de  Me Koubbi: « la cour a mal vu »  et autres amabilités. Il semble que ces feuillets, issus  de l’activité d’un des comptes du traider, fassent pschitt ; peut -être est ce trop tot pour l’affirmer.

Quant aux conversations de Kerviel avec ses supérieurs après la découverte des pertes, elles ont été enregistrées et versées au dossier. L’idée qu’elles aient pu être tronquées semble s’évanouir.

 Enfin, concernant le témoin qui voulait bien déposé mais en toute discrétion, la présidente semble tout aussi sceptique : « Le témoin, ce qu'il dit, c’est un petit peu obscur » Mais les parties tombent d’accord néanmoins pour l’entendre jeudi. Viendra-t-il ?

L’atmosphère est toujours aussi offensive coté Défense et   la pression toujours aussi forte côté Philippini.

On a même droit a ce gazouillis (tweet) de Me  koubbi en fin de matinée: « saluons la création de la PIF: Presse Indépendante des faits qui fait intégralement sienne les positions de la SG »

 

koubi.jpgMe Koubbi et Jérôme Kerviel

L’après midi, il y a moins d’électricité dans l’air. On reprend l’examen en détail des opérations passées par Jérome Kerviel au 2ème semestre 2007

« Lorsque je prendrai ma retraite je serai trader ! Ah non, finalement c’est trop risqué !», plaisante la présidente à propos des « écarts de méthode »

On est à un point crucial de savoir si la hiérarchie du trader  avait connaissance de ses excès.

 « Je suis toujours dans une spirale de gagne, je ne pense pas être découvert » écrit Jérome Kerviel fin 2007 dans un mail exhumé par la partie civile. Le jeune trader à ce moment là est dans l’euphorie. Il utilise deux façons de faire pour camoufler ses opérations : transfert de résultats d’une année sur l’autre ou transfert s de résultats d’un trader vers un autre.

Les contrôles ? Claire Dubois,( la voix de la SG.) tente de se faire de comprendre : «  Dès qu’une opération est engagée par le front office ,elle tombe dans le back office après avoir été contrôlée par le middle office. De plus, il y a un ajustement quotidien par rapprochement du cash. Par ailleurs, Il existe des biais de modélisation qui ne sont pas gérer par le middle office. A cette époque là, ces contreparties fictives correspondaient à une justification économique. Ce que Kerviel a introduit c’est l’utilisation de ces contreparties pour masquer sa fraude …»Les spécialistes apprécieront

Au 31 decembre2007, 1,4 milliards de gains figurent au résultat de Kerviel. Un gain gênant car en inadéquation avec son activité. Ses supérieurs préconisent de mettre ces sommes à la disposition d’autres desks qui auraient besoin de financement ou de les basculer sur l’année suivante. Personne ne pense à le "virer", on ne se sépare d'un collaborateur à la S.G. que lorsqu'il fait perdre de l'argent. 

"Mettons nous dans l’optique d’une machination ; pourquoi, ce gain, ce profit n’aurait pas pu combler le trou prévisible des sub-primes ?demande Me Reinhart « Mes positions de 2007 venaient en couverture pour 2008.  Mes supérieurs le savaient »

Personne dans les milieux financiers ne croyait à une fraude lors de la révélation du problème reprend M. Koubbi , n’est ce pas M.Kerviel ?  Qu'est ce qui a donné corps à cette idée : « Je pense que c’est le story telling de la SG qui a été jusqu’à répandre l’idée de ma fuite » explique J.Kerviel.

« Le 19/20 janvier, j’étais présente réplique Claire Dumas. On avait organisé  une petite task force pour comprendre ce qu’avait fait exactement Kerviel. Il ne livrait aucune information. Le samedi soir on a pensé qu’il valait mieux qu’il rentre chez lui puisqu'il ne nous aidait pas. On a travaillé sur les systèmes informatiques toute la nuit. Il est revenu le lendemain.  Il a été installé dans une salle et interrogé sans relâche. Il fallait qu’on ait une vision claire avant la réunion du lundi. On a installé une pieuvre. Tout ce qu’il expliquait, sa martingale sur le DAX ou autre était vérifié en temps réel dans la salle opérationnelle. Toutes les conversations sont enregistrées dans les salles de marché, c’est  habituel. Là, c’est un téléphone qui répercutait la conversation à la pieuvre et donc à la salle des marchés. Voila pourquoi on a un enregistrement de mauvaise qualité »Claire Dumas évite avec talent l’épineux problème de l’enregistrement illégal des conversations… 

Le procès de Jérome Kerviel en appel se poursuit jusqu’à la fin juin. Ce nouvel axe de défense (par rapport à la première instance) qui consiste à faire du jeune trader une victime a, pour l’instant, du mal à passer. D’une part parce que la présidente connait très bien le dossier. D’autre part parce que c’est une posture difficile à tenir à l’épreuve des faits : par exemple, l’attitude de Jérome Kerviel quand la SG comprend que son trader l’a emmenée au bord du gouffre est intéressante : les cadors de la SG n’arrivent pas à comprendre les dissimulations, les chemins détournés par les quels J. Kerviel s’est affranchi des contrôles et lui reste muet. Difficile d’imaginer que les responsables de le SG aient été complices…

Le jeune breton n’assume pas son destin. Il reste muré dans son déni de responsabilité. Dommage car c’était l’occasion de soulever un coin du voile sur ce système financier virtuel

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires