Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 15:17

 

Christiane Taubira a de la chance : elle gère un des rares départements ministériels en hausse : +4, 3% soit 7,7 milliards d’euros. Cette manne va lui permettre de recruter 500 fonctionnaires.

La majorité de ces emplois seront affectés à la PJJ, la protection judiciaire de la jeunesse dont la finalité est de prendre en charge les mineurs délinquants. 205 postes seront créés et de l’argent affecté à la modernisation des centres d’accueil et d’hébergement. C’est sans précédent et cela permet de donner un contenu à la priorité de l’éducatif sur le répressif. Il faut dire que ces dernières années les gouvernements précédents avaient taillé dans les effectifs .

La pénitentiaire obtient elle aussi des moyens supplémentaires , 133 postes et les tribunaux vont pouvoir embaucher 142 personnes .

Pour affirmer sa politique , Christiane Taubira va renoncer aux jurés en correctionnelle . Cette mesure s'est avérée chère et rend la justice plus lente sans autre bénéfice que l’instruction civique des jurés. La ministre de la justice va aussi renoncer à financer des places de prison au profit des peines aménagées sous forme de bracelets électroniques par exemple.

Les victimes ne sont pas oubliées : 100 nouveaux bureaux d’aide aux victimes vont voir le jour. L’ensemble des TGI sera ainsi doté d’un lieu d’écoute et d’aide.

Ce budget tourne les dos aux politiques pénales précédentes. Il réaffirme la nécessité d’une justice des mineurs adaptée. C’est un pari tant l’opinion est remontée contre les jeunes adolescents violents et les jeunes récidivistes.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires