Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 15:53

John Galliano n’était pas présent aujourd’hui au tribunal correctionnel pour entendre le jugement prononcé sur son affaire. Les cinq gendarmes réquisitionnés avaient donc beaucoup moins de mal à canaliser la presse. Rien à voir avec l’audience du 22 juin dernier. 

000_Par3739353.jpgJohn Galliano

 Le jugement très mesuré lu à l’audience par la présidente Anne-Marie Sauteraud est intéressant. John Galliano est condamné a 6.000 euros d’amende assortis du sursis pour les deux altercations qu’il a eues dans le Marais au café « La perle ». Il devra s’acquitter d’un euro de dommages et intérêts auprès des victimes et des associations antiracistes qui s’étaient portées parties civiles et rembourser leurs frais de justice. Cette condamnation est beaucoup moins sévère que celle réclamée par le parquet (10.000 euros d’amende).

 Voici comment les juges expliquent leur décision :

 « Toute injure proférée à raison de l’origine ou de la religion est d’une singulière gravité en ce qu’elle nie les principes fondamentaux d’égalité entre les hommes et de respect de la dignité de chaque être humain. Toutefois, il sera relevé en l’espèce que :

-si les propos ont été publics, cette publicité n’était pas destinée à dépasser les quelques personnes se trouvant sur les lieux

-l’une des victimes, Philippe V., a répété que d’après lui, John Galliano n’était pas raciste et que cette dispute dans un bar ne méritait pas une telle médiatisation

-qu’aucune condamnation ne figure au casier judiciaire de ce dernier

-que John Galliano a pris conscience de son état et a entrepris de se soigner (…)

-que le prévenu a présenté des excuses, renouvelées à l’audience, notamment auprès des victimes.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, il lui sera fait une application modérée de la loi pénale par le prononcé d’une amende assortie du sursis. »

Voila pour les attendus du jugement. Rappelons que les propos injurieux tenus par John Galliano lui ont coûté sa place, puisque son employeur Dior l’a licencié le 1er mars dernier. On apprenait alors que le créateur était sous le coup d’une triple addiction, à l’alcool, aux somnifères et au valium.

Ceux qui le connaissent bien expliquent que le créateur a été victime de son succès, obligé de travailler à un rythme infernal, sous pression permanente et dans une grande solitude affective.

PS:

Précision: John Galliano devra payer  16.500 euros pour rembourser toutes les parties civiles, y compris les cinq associations anti-racistes qui s'étaient manifestées aux cotés des plaignants

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires