Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:19

L’avocat général, Philippe Bilger est une star du palais de justice de Paris. Les journalistes ne pourront entendre sa démonstration puisque le procès est à huis clos. Seules des bribes rapportées par les avocats nous parviendront.

 Dans son réquisitoire, l’avocat général a souhaité englobé les cinq affaires d’enlèvement dans la responsabilité de la bande de Bagneux : « la mort d’Ilan Halimi jette un soleil noir sur toutes ces affaires »relève-t-il. « Tous ces jeunes gens n’avaient aucun projet, étaient désoeuvrés, ils glandouillaient et donc étaient prêts à participer à un projet criminel. Le projet était présent depuis le début. Leur motivation : le lucre. »Et il ajoute qu’au début le gang était animé par un antisémitisme banal, celui qui colporte les clichés du juif riche et de la communauté solidaire. Cet antisémitisme se serait petit à petit mué en antisémitisme violent : « il s’agit d’un antisémitisme de haine ,de destruction et de mort » Puis, il fustige le comportement des accusés dans le box qui se sont soumis à une logique de bande trop longtemps même si les jeunes femmes présentes elles penchent davantage vers la recherche de la vérité. Il dit que l’intervention de Ruth Halimi a été décisive et qu’alors la parole s’est libérée.  

Après trois heures d’examen des faits, il réclamera la peine maximum pour Youssouf Fofana : la réclusion à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans. Ce franco ivoirien est accusé d’avoir enlevé, séquestré et assassiné en février 2006 Ilan Halimi, un jeune vendeur de téléphone choisi parce qu’il était juif. Contre ses deux principaux lieutenants, l’avocat général réclame 20ans ; Samir Ait Abdelmalek et Jean Christophe Sombou encourait aussi la perpétuité pour leur rôle actif d’un bout à l’autre des 21 jours de calvaire enduré par le jeune homme. De plus ce dernier a toujours refusé de livrer deux de ses complices actifs au moment du rapt.

 Ensuite des peines allant de 15 à 10 ans ont été requises contre tous ceux qui ont surveillés Ilan Halimi pendant sa détention. Le gardien de l’immeuble qui remet d’abord les clefs de l’appartement puis celle de la cave, qui sait qu’il y a là un otage ne lui semble pas mériter plus de 10 ans de réclusion…

Et puis, Philippe Bilger a demandé une peine de 10 à 12 ans contre la jeune femme qui a servi d’appât pour attirer Ilan Halimi sur le lieu de son enlèvement. Une jeune femme « à la personnalité complexe qui choisit toujours le pire ».

Enfin à l’encontre des huit autres accusés qui ont apporté leur concours matériel à ce crime, l’avocat général a requis entre 5 et 10 ans de réclusion, et réclamé des peines plus légères contre ceux qui ont eu connaissance de l’enlèvement mais ne l’ont pas dénoncé.

A la sortie de l’audience, l’émotion des parties civiles est extrême. Maitre Szpiner qui défend la famille Halimi, parle de consternation et de colère : « nous ne comprenons pas dans cette affaire qu’il y ait une telle faiblesse de la part de celui qui est chargé de porter l’Accusation. C’est avec beaucoup de déception, beaucoup d’amertume que Madame Halimi et ses enfants ont entendu ces réquisitions » et Michel Douïeb qui a été victime du gang, enlevé puis laissé finalement à demi-mort par le gang de Bagneux dit que pour lui aussi les peines qui concernent ceux qui savaient et qui n’ont rien dit ne lui semblent pas assez dures : « c’est le silence qui a tué Ilan Halimi ».

Place maintenant aux plaidoiries de la défense. Le verdict est prévu el samedi 11 juillet. La famille Halimi a fat savoir qu’elle ne serait pas présente puisque le samedi est le jour du shabbat.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires