Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:46

Cet après midi, l’accord de sortie de crise a finalement été signé entre la ministre de la justice et les deux principaux syndicats de gardiens de prison, L’UFAP-UNSA et FO pénitentiaire. Seule avancée : 174 emplois de plus en 2010. La CGT qui s’était retirée très vite de la négociation a déposé une gerbe devant le siège de l’administration pénitentiaire à Paris considérant cet accord insuffisant. Mais le pire dans ce compromis est l’assurance obtenue par FO que les règles pénitentiaires européennes n’auraient pas à être respectées au sein des prisons françaises.
 On comprend qu’avec 63.000 détenus pour 52.000 places il soit difficile d’appliquer des procédures d’humanisation dans les prisons. Mais la reculade est de taille alors que Rachida Dati a fait voter la loi pénitentiaire en première lecture au Sénat au mois de mars.


Ce projet prévoit par exemple le développement de la formation et à l’insertion, le renforcement de la lutte contre l’illettrisme, l’accès au téléphone pour les prévenus, la modernisation du parc pénitentiaire avec mise à disposition d’unités de vie familiale…et surtout l’encellulement individuel, première condition d’une humanisation de nos prisons.


On peut donc se poser la question au soir de cet accord : pourquoi est ce que la France, patrie des droits de l’homme traite-t-elle si mal ses prisonniers ? Tous les gouvernements ont essayé d’apporter une petite amélioration. Mais c’est chaque fois à dose homéopathique et l’augmentation de la délinquance associée à des lois plus répressives balaie tout sur son passage. Le résultat est désespérant : les suicides de détenus et de gardiens se multiplient au point que nous détenons le record européen en la matière.
 

L’accord signé aujourd’hui apporte une paix précaire à l’administration pénitentiaire.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires