Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 14:40

Jacques Viguier sera donc rejugé à Montauban ou à Albi et devra à nouveau répondre de meurtre sur son épouse. Il encoura à nouveau 30 ans de prison. Il y une cruauté indéniable dans ce quitte ou double.


 
Je lui ai parlé au téléphone hier, il m’a simplement dit « Je ne veux pas m’exprimer mais je ferai face ». Son avocat, Georges Catala s’est chargé de réagir : « La Défense a obtenu un acquittement. Le délibéré a été rapide et clair. Il aurait été normal que le parquet en tire les conclusions….On est dans une ambiance assez malsaine de chasse à courre, après un verdict populaire sans ambiguïté »

L’appel de l’acquittement interjeté par le parquet n’est pas une surprise. Le « représentant de la société » avait en effet réclamé 15 à 20 ans contre l’universitaire, persuadé de sa culpabilité. Il y a fort à parier que la même peine sera réclamée à l’issue du deuxième procès.

Rappelons que Suzanne Viguier a été vue pour la dernière fois le 27 février 2000 par son amant qui l’avait raccompagné dans la maison familiale au petit matin. Le couple Viguier ne s’entendait plus et faisait chambre à part. Jacques Viguier attendra trois jours pour signaler sa disparition ; L’universitaire est mis en examen en mai 2000, incarcéré, puis remis en liberté ; Toutes les investigations de la police se sont concentrées autour de J. Viguier, considéré par la police comme le principal, voire unique suspect. Le professeur de droit a lui toujours clamé son innocence et il est très soutenu par ses trois enfants.

J’avoue que ce genre de situation me laisse perplexe. Je comprends tout à fait la colère des sœurs de la disparue après le verdict. Elles estiment que la société doit leur dire si « Suzie » est morte ou vivante, et si elle est morte, qui l’a tuée. Pour autant est-ce leur rôle de pointer du doigt une personne en particulier ?

La disparition d’une personne, au demeurant bien insérée avec famille et enfants est un scandale en soi ; Elle remet en question l’efficacité de la police et de la justice. Elle dérange au point de fabriquer éventuellement un coupable ; Il suffit que le suspect  soit peu sympathique, ait un mode d’expression frustre ou inadéquat, des réponses évasives, il devient le bouc émissaire .

Je n’ai pas assisté au procès, je n’ai donc pas pu me faire une idée précise de la culpabilité ou non de Jacques Viguier. Mais il faut poser la question : lorsqu’un procès se termine par un acquittement, ne doit-on pas accepter ce verdict ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eléonor 10/05/2009 08:51

Bonjour !
Le mystère Viguier m'interpelle car j'ai vu un documentaire qui lui était réservé.
Mon avis est que des éléments existent et la police scientififque est en mesure de les exploiter. Faisons confiance à notre Police.
Eléonor.
www.avotreseuldesir.com