Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 15:42

 Le retraité le plus célèbre d’Autriche, Joseph Fritzl a passé sa première nuit de condamné à la prison à vie dans sa cellule de la prison de Sankt Polten. Reconnu hier coupable de six chefs d’accusation (meurtre, esclavage, séquestration, viols, inceste et menaces aggravées), il terminera sa vie derrière les barreaux. Le procès a duré trois jours et demie à huis clos. Les huit jurés et les trois magistrats l’ont déclaré coupable à l’unanimité et ont assorti sa peine d'internement psychiatrique.

Ce procès, au delà de l’horreur qu’inspire les faits, donne l’impression que l’institution judiciaire autrichienne n’a pas voulu reconnaître toutes les responsabilités engagées par ce drame. Certes le coupable était bien dans le box. Mais comment a-t-il pu opérer si longtemps sans que personne ne viennent au secours de sa fille Elisabeth ?. Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’enquête après la disparition d’Elisabeth à l’âge de 18 ans ? Comment les parents ont-ils eu le droit d’adopter les enfants soit disant abandonnés par leur fille ? Pourquoi les services sociaux n’ont-ils pas chercher à connaître la filiation réelle de ces enfants ? Toutes ces questions restent sans réponses.
 On a l’impression que ce procès bâclé arrangeait tout le monde et que les autrichiens avaient envie de tourner au plus vite la page du « monstre » d’Amstetten.Pour ceux qui n'auraient par suivi ce procès je rappelle qu'Elisabeth est restée séquestrée dans la cave de la maison familiale 24 ans et à trois reprises les enfants nés de la relation du père avec sa fille ont été remontés de la cave et déposés devant la porte de la maison avec un mot de la jeune femme leur disant de s'en occuper à sa place...

A titre de comparaison le procès Fourniret a duré deux mois. Et pour toutes les parties civiles ce fut un moment douloureux mais nécessaire pour honorer la mémoire de leurs enfants.

 La vie des enfants de Joseph Fritzl nés de l’ inceste ( ils sont six)  aurait été sans doute été plus facile à reconstruire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires