Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 15:27

Le procès d’Antonio Ferrara et de ses complices s’est donc achevé dans l’invective et la confusion à l’image de certaines audiences de ce procès fleuve de 10 semaines. La palme de la déclaration choc revient à Maître Szpiner qui a déclaré : « En France, il ne faut être ni avocat, ni arabe, on s’en sort mieux ! »Il contestait le verdict qui a condamné à 7 ans l’avocat Karim Achoui. Car ce procès a été  le procès d’Antonio Ferrara : le roi de l’évasion a écopé de 17 ans de prison (soit trois ans de moins que le réquisitoire du procureur). Mais il a été surtout le procès sans concession de tous ceux qui ont participé dans la préparation ou la réalisation à l’opération commando. Ainsi le surveillant Hocine Kroziz a écopé de 12 ans. Et c’est dans ce contexte que l’avocat a été lourdement sanctionné.

 Il y a un scandale particulier à constater qu’un homme de loi a trahi sa robe. Alors hier soir les amis et parents de l’avocat comme ses défenseurs actuels ont accusé la cour d’avoir fait preuve de racisme. « Il paie parce qu’il s’appelle Achoui » a lancé une jeune femme à la sortie de la cour d’assises. « On ira en appel et on fera la démonstration que cette décision est sans fondement »a indiqué maître Maisonneuve.

Il est évident que la personnalité de Karim Achoui attise la curiosité. En septembre dernier, il publiait « L’avocat à abattre » aux éditions du cherche midi. Le 22 juin 2007, l’avocat était victime d’une tentative d’assassinat à la sortie de son cabinet. Il est à ce moment là le défenseur de beaucoup de figures du grand banditisme. L’exécutant de ce qui apparaît comme un contrat est arrêté. C’est un indicateur de la police. D’où la thèse de l’avocat : il est un gêneur pour les policiers qui lui vouent une haine viscérale.

Dans ce livre il réfutait tout manquement à l’honneur par rapport au procès Ferrara. Il terminait le livre par ces mots « je m’expliquerai, non comme avocat mais comme accusé, un simple accusé des faits gravissimes qui me sont reprochés… » Il s’est expliqué mais n’a pas convaincu les jurés de la cour d’assises de sa probité.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chéra 16/12/2008 19:29

Condamné Karim Achoui à 7 ans, avec un dossier vide, et un innocent de plus en prison, bravo la justice française, comme dirais Maître Szpiner: "il ne faut être ni avocat, ni ARABE, on s'en sort mieux"