Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 17:26

Les faits sont terribles:le 15 juillet dernier un passant aperçoit un petit garçon inanimé dans une voituregarée   en plein soleil sur un parking . Il prévient les pompiers. Lorsque ceux -ci arrivent , ils tentent de réanimer l'enfant. En vain. Le petit garçon est mort de deshydratation.

L'enquête est vite bouclée: c'est son père, un pharmacien de 38ans, dont l'officine se situe dans le centre ville de Pont-de-Chéruy dans l'Isère qui a oublié son fils dans sa voiture. Aux enquêteurs, il explique qu'il a été témoin d'un délit de fuite après un accident de la circulation et qu'il avait relevé le numéro de la plaque d'immatriculation du fuyard. Happé par un acte qui a retenu toute son attention et sans doute son indignation, il en a oublié son enfant.

Aujourd'hui avait lieu son procés devant le tribunal correctionnel de Vienne . Le pére étourdi était poursuivi pour homicide involontaire

Bien que la maman ne se soit pas portée partie civile, le procureur a insisté pour que la mort de cet enfant ne reste pas impunie. Lorsqu'il s'est adressé aux juges  cet après midi il a dit " Vous devez prendre une décision empreinte d'humanité: personne n'a envie d'ajouter à la douleur de la famille, mais nous ne sommes pas dans la dispense de peine" et il a réclamé 8 mois de prison avec sursis.
L'avocat du père, Me Thierry Monot a ajouté sobrement "la peine à laquelle il est déjà condamnée est une peine à vie"
La décision a été mise en délibérée au 11 décembre prochain.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean SEGARD 10/12/2008 15:26

Je pense comme une phrade dite dans votre texte,ce monsieur a oublié son fils ,c'est cruel,et lui rajouter une peine lourde serait pour moi invivable pour lui car il est puni à vie avec la mort de son enfant.Et le mettre encore en condition inconfortable pourrait faire pire que mieux,c'est à dire,qui dit qu'avec cela il ne serait pas conduit au suicide par cette double fauite car il faut vite comprendre,c'est ce qu'a fait le Procureur de la République en lui infligeant 8 mois avec sursis.C'est mon avis.Jean SEGARD à CALAIS Blog SEGARD SANGATT