Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 10:52

Etant membre de cette association et partageant l'indignation de beaucoup après le traitement subi par Vittorio de Filipis, je préfère vous donner connaissance du communiqué que notre vénérable association de journalistes spécialisés dans les problèmes judiciaires a publié. Il permet de ne pas limiter notre indignation à un confrère mais de souligner que des dérapages de ce genre se multiplient et qu'il convient d'y mettre un terme.

 

 

 

Association confraternelle

des Journalistes de la Presse judiciaire

 

 

 

Paris, le 30 novembre 2008

 

 

L'Association des journalistes de la Presse judiciaire prend connaissance, avec stupéfaction, du sort réservé à Vittorio de Filippis, ancien directeur de la publication de Libération. Visé es qualité par une plainte en diffamation (délit passible d'une amende), notre confrère a subi une interpellation volontairement humiliante, à l'aube, devant ses jeunes enfants, marquée par la suite, notamment, de deux fouilles au corps totalement injustifiables. L’emploi d’un mandat d’amener ainsi que ses conséquences apparaissent à l’évidence disproportionnés au vu des faits reprochés à M. de Filippis.


Notre confrère a été traité comme de nombreux citoyens, victimes du zèle de certains fonctionnaires de police et de quelques magistrats qui estiment que rendre la justice, c'est d'abord humilier le justiciable.

 

Les exemples d’intimidation judiciaire se multiplient ces derniers mois à l’encontre de journalistes, en dépit d’un discours officiel prêchant, sous divers aspects, le renforcement de la liberté de la presse.

 

L’Association des Journalistes de la Presse judiciaire, qui n’a pas manqué de dénoncer ces précédents inquiétants, apporte aujourd’hui son soutien plein et entier à Vittorio de Filippis et attire l'attention des autorités judiciaires sur ce dérapage honteux qui ne constitue pas, hélas, un cas isolé.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Diverchy 05/12/2008 20:13

La liberté de la presse, c'est super et je pense que c'est bien utilisé. Mais sous prétexte de la liberté de la justice, on assiste à des dérives inquiétantes. A quand les juges des juges? Il serait bien qu'il y ait un niveau qui puisse juger ces personnes qui sont toutes puissantes. Un groupe constitué d'humanistes, de philosophe, de journalistes... Y aura t-il des actions après le scandale de la petite Charline? Je suis volontaire pour en faire partie.