Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 19:10

Ce devait être une comparution expresse, c'est-à-dire avec convocation dans un délai inhabituellement court, de Xavier T. devant le tribunal correctionnel de Versailles.  Tellement rapide que les magistrats ont accepter de reporter l’audience au 26 novembre.

 Petit rappel : le 28 septembre dernier, le Falcon 900 du premier ministre manque d’entrer en collision avec un petit avion de tourisme type Cessna  juste avant son atterrissage à Villacoublay. Aussitôt une enquête est diligentée, le pilote amateur retrouvé, retenu en garde à vue vingt- quatre heures et finalement relâché sous contrôle judiciaire.

 Il était donc intéressant de voir pour la première fois qui était ce « fou du ciel ». En fait à 14 heures on a vu arriver un ingénieur de 38 ans, sagement habillé du costume cravate des cadres, petites lunettes sur le nez et d’une grande timidité. « J’ai hâte d’avoir accès au dossier complet, je ne peux rien dire »  commence-t-il par répéter en boucle. Son avocat entend bien démontrer que l’accusation de mise en danger d’autrui ne tient pas mais aucun des deux ne veut s’exprimer sur le fond.

Seul le président de la commission de sécurité de l’Aéroclub de France venu soutenir l’un de ses membres ose parler plus clairement : « la réaction des unes et des autres dans cette affaire est totalement disproportionnée explique Pierre Duval très remonté. C’est inadmissible de mettre en garde à vue le pilote alors qu’il n’est pas un délinquant, qu’il n’a jamais commis de délit. Et puis même le premier ministre n’a pas l’air d’être ravi par cette histoire : ce dimanche soir là il revenait de week-end avec sa petite famille aux frais de la république ! Pour revenir à l’affaire, le pilote a sans doute fait une erreur mais les cartes de l’espace aérien réservé à l’aviation de tourisme sont d’une complexité incroyable. Vous savez c’est un peu comme si vous aviez mordu sur une ligne blanche alors qu’une voiture ministérielle arrivait en face à grande vitesse ! Ce n’est pas plus grave. Ma crainte, c’est que les autorités se servent de cet incident pour limiter encore plus l’espace de l’aviation de loisir ».

A la sortie de l’audience le pilote a tout de même lâché :« à aucun moment j’ai eu l’impression d’une mise en danger d’autrui ou de mes trois passagers ».Avant de s’éclipser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires