Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 10:36
Ainsi se termine le procès des assassins de Nelly Crémel: Perpétuité pour Patrick Gateau avec 22 ans de sureté, et 30 ans de réclusion dont 16 ans de sureté pour Serge Mathey. Le profil multirécidiviste du premier et de quasi primo-délinquant du second a été déterminant. Mais pas seulement: un procès c'est aussi la confrontation avec un homme, une personnalité.

 Et Serge Mathey est bien apparu comme un homme faible, influençable,parti faire un cambriolage avec quelqu'un dont il ne connaissait pas le passé et dans une voiture dont il ne savait pas qu'elle contenait des armes. Alors certes il aurait du dire non à son compère et refuser d'utiliser une arme. Il a en tous cas montré à plusieurs reprises qu'il regrettait son geste, profondément, sincérement. Cela pèse aussi dans la balance et c'est ce qui explique aussi que les jurés n'ont pas suivi la procureure qui demandait la réclusion à perpétuité.

 Patrick Gateau n'a pas cessé de faire peur. Une violence contenue. Une absence d'émotions. Un déni de la gravité des faits. Une inadaptation à la vie sociale. Un très grand orgueil. Même si il n'a pas porté les coups mortels, il a été considéré comme co-auteur de l' assassinat de Nelly Crémel
;
Et celui qui analyse le plus finement ce verdict n'est autre que le mari de la victime. Comme il travaille pour les services de renseignement il ne souhaite pas qu'on reconnaisse son visage. Voici son témoignage recueilli hier juste aprés le verdict.

Partager cet article

Repost 0

commentaires