Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
6 août 2007 1 06 /08 /août /2007 00:01

Je voulais recommander quelques livres à ceux qui s'intéressent à la justice et qui voudrait approfondir tel ou tel aspect de ce secteur à l'ombre d'un bel arbre à l'heure de la sieste...



"Dans le ventre de la justice" de Pascale Robert-Diard, éditions Perrin Un livre très personnel qui permet de vivre l'intensité des procès d'assise; Ce qu'on ne dit pas forcément, ce qu'on a pas le temps de raconter mais qui donnent tout son sens à un verdict. La justice est avant tout une oeuvre humaine et la suivre dit l'auteur c'est partir en randonnée dans les plis de l'humanité. On ne saurait mieux dire.







"Le plaisir de tuer" de Michel Dubec et Chantal de Rudder, éditions du Seuil Le titre est trompeur: ne pas s'y fier. Ce livre raconte l'itinéraire d'un psychiatre, expert auprès des tribunaux. Amené à cotoyer les plus grands criminels, il nous fait découvrir la démarche qui permet de comprendre un criminel, non pas pour l'excuser mais pour décrypter ce qui a pu le pousser à agir ainsi.







"Le temps des victimes" de Caroline Eliachef et Daniel Soulez Larivière, éditions Albin Michel Une psychanalyste et un avocat souligne le phénomène de la victimisation et de ses conséquences. Un seul exemple tiré de ce livre ,dense, touffu: l'enfant victime et la justice: souvenons-nous de la dérive d'Outreau







"Nous les Seznec" de Denis Seznec , éditions Robert Laffont . Depuis trente ans Denis Seznec se bat pour la réhabilitation de son grand-père condamné le 4 novembre 1924 aux travaux forcés à perpétuité.Il raconte son combat et revient sur cette cette affaire désormais close. Quoiqu'on pense de la culpabilité de Guillaume Seznec, ce livre se lit comme un polar. 600 pages d'humanité et de combat contre l'institution judiciaire.

Partager cet article

Repost 0
blog-justice-et-compagnie-tf1 - dans blog-justice-et-compagnie-tf1
commenter cet article

commentaires