Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 00:01

L'affaire Mis et Thiennot vient d'être portée devant la Commission Européenne des Droits de l'Homme me signale l'avocat des deux condamnés. Maître Jean-Paul Thibault , du barreau de Chateauroux se bat depuis plus de trente ans pour que soit révisé l'arrêt de la cour d'assise de gironde du 5 juillet 1950 .Le  mémoire qu'il vient de déposer devant les juges européens vise à faire condamner la France pour l'iniquité de la procédure de révision. En effet, le 19 mars 2007, la Commission de Révision des condamnations pénales a estimé qu'il n'y avait pas lieu à porter cette demande devant la Cour de cassation.Cette décision met théoriquement un point final à l'affaire. Les éléments nouveaux apportés depuis n'ont pas semblé suffisants aux magistrats pour "rejuger" l'affaire. Or cette décision n'est pas susceptible d'appel, ce qui lèse les droits de la défense...

Quelquesoit le résultat ,il y a un coup de chapeau à tirer à ceux qui considèrent que l'honneur d'un homme vaut tous les combats.

 Raymond Mis et Gabriel Thiennot ,deux jeunes chasseurs condamnés pour le meurtre du garde-chasse, Louis Boitard, le 31 décembre 1946 dans la commune de Saint-Michel-en-Brenne (Indre)  ont toujours clamé leur innocence. Bien que graciés à mi-peine, en 54 par le président René Coty, les deux hommes voulaient pouvoir laisser à leur descendants une mémoire sans tâche; Gabriel Thiennot est mort en 2003, Raymond Mis vit encore. La petite flamme de la reconnaissance de leur innocence brûle encore.

Partager cet article

Repost 0
blog-justice-et-compagnie-tf1 - dans blog-justice-et-compagnie-tf1
commenter cet article

commentaires

manon 02/02/2008 11:04

Je ne comprend pas comment la requête en révision a pû une fois encore être rejetté. Pourquoi vouloir continuer à se battre 60 ans après si l'on n'est pas innocent?