Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 00:00

Le procès aborde maintenant le crime proprement dit, la manière dont cela s’est passé. C’est donc le long défilés des témoins oculaires. Je ne retiendrai aujourd’hui que celui de Joseph Colombani. Il est à l’époque le trésorier de l’association « musiques en Corse » et à ce titre il se tient sur le pas de la porte pour accueillir ses hôtes de marque. Il a salué Madame Erignac qui est arrivée quelques minutes auparavant et il attend le préfet. « La scène se passe dans un endroit éclairé alors que le reste de la rue est plutôt sombre. Je vois un homme venir mais je ne reconnais pas le préfet. J’entends une, puis une autre détonation. Je vois de la fumée et je vois surgir de cette fumée, l’homme courbé en deux. Il a commencé à remonter les marches lorsque cette fois surgissent deux hommes de l’impasse. De nouveaux coups de feu claquent cette fois, l’homme s’effondre. Puis je vois le tireur faire un geste ample de bas en haut. Puis les deux hommes en pressant à peine le pas disparaissent de ma vue en se dirigeant vers la mer et en tournant à gauche sur le cours Napoléon » Ce témoin capital ressent encore une émotion intacte à l’évocation ce moment. Sous le feu roulant des questions il précise : « Lorsque les deux hommes se sont positionnés, je les ai vus. Celui en retrait avait une sorte de parka couleur moutarde, des cheveux foncés assez longs. L’autre le tireur, vêtu d’une doudoune assez volumineuse gris anthracite portait un couvre chef couleur bleu marine, sombre, à courte visière ».Le président lui rappelle sa déposition juste après les faits : « vous avez dit : Le tireur était assez grand, athlétique, environ 1m80, l’autre plus petit et plus rond, vous maintenez ? « Oui... Je ne peux pas mettre un nom sur les 2 personnes que j’ai aperçues. J’ai vu Yvan Colonna pour la première fois sur TF1. Je l’ai bien regardé, je vous avoue que je n’ai pas eu ce petit tilt, ce déclic quand on a déjà vu quelqu’un »

Ce témoin est le seul qui parle de cinq coups de feu : Joseph Colombani voit que, dès que le 1er coup de feu claque, le préfet se penche en avant pour se protéger, puis il disparaît dans l’impasse sans doute pour tenter de fuir, il tombe alors nez à nez avec le deuxième homme du commando, il tente de remonter alors toujours courbé vers le théâtre et c’est à ce moment qu’il est abattu : la troisième balle sera mortelle,la quatrième et la cinquième l’achevant alors qu’il est à terre. Cette description rend caduque la discussion qui était née à la suite de la déposition du médecin légiste. Celui-ci avait déclaré qu’il estimait que le tireur devait être grand puisque la trajectoire de la première balle était quasi horizontale. Mais si le préfet était courbé dans une position de défense après le premier tir, la taille du tueur peut être identique ou inférieure à celle du préfet, sans  aucune certitude.

L’audience s’est terminée vers 18H, dans les couloirs du palais un homme seul marche dans les couloirs déserts. C’est le frère de Claude Erignac. Il vient d’apprendre que le préfet a eu le temps de comprendre qu’il était tombé dans une embuscade. On lui avait toujours dit que son frère était mort sur le coup, une balle tirée dans le dos à bout portant. Il est bouleversé, même si dans sa famille, visiblement, on lui a appris a ne pas montrer ses sentiments. Robert Erignac s’en va à pas lents dans la nuit. 

Partager cet article

Repost 0
blog-justice-et-compagnie-tf1 - dans blog-justice-et-compagnie-tf1
commenter cet article

commentaires