Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 00:00

Ce matin, le procès a du mal à reprendre dans la sérénité. Les propos tenus par l’ancien préfet   chez mes confères de France-info troublent les protagonistes. Il vient de déclarer : « J’ai des doutes effectivement sur Yvan Colonna et ces doutes je les exprimerai puisque je n’ai jamais révélé son nom »  Bernard Bonnet, qui a été nommé préfet de région juste après l’assassinat de Claude Erignac, a eu accès  a un informateur privilégié. Il l’a baptisé Corté, et cet informateur lui aurait suggéré les noms des deux intellectuels Andriuzzi et Castella (depuis acquittés par la cour d’assises spéciales en appel) et d’un membre du commando. Il a raconté cela dans un livre (le sang et le pilori, éditions l’archipel). Or ce matin, il le préfet dit qu’il a été amené à donner à la justice, ce sont ses termes, le nom de Stéphane Colonna, frère d’Yvan aujourd’hui totalement mis hors de cause. « Je m’exprimerai avec beaucoup d’humilité »a-t-il ajouté.

 Trois des quatre avocats d’Yvan Colonna arrivent ensemble au palais de justice aussitôt entourés par les caméras de télévision « L’accusation ne cancelle plus, elle tombe carrément ;jubile maître Pascal Garbarini. Le nom de Colonna a été suggéré et présenté par le préfet Bonnet. Aujourd’hui, il revient lui-même dessus, quel revirement !

Maître Philippe Lemaire est dans son humeur des mauvais jours : « rien ne me surprend de M. Bonnet. Et lui, il a des doutes sur sa culpabilité ? »

La passe d’armes dans la salle des pas perdus est d’autant plus redoutable que les avocats connaissent ce qu’on appelle la bataille de l’opinion. Pour l’instant rien ni personne n’est venu formellement accusé Yvan Colonna dans ce début de procès. Les témoignages d’aujourd’hui pas plus qu’hier. Marie-Ange Contard par exemple qui avait 22 ans au moment des faits. Elle est en voiture ce 6 février avec sa mère. Elle remonte la rue dans laquelle vient de se produire le crime. Elle voit deux hommes qu'elle est en mesure de décrire. Son témoignage n’intéresse plus personne, ni la police, ni les juges d’instruction à partir du moment ou elle ne reconnaît pas Yvan Colonna parmi les dix hommes alignés derrière une glace sans teint…On ne peut s’empêcher de penser : drôle d’enquête !

Partager cet article

Repost 0
blog-justice-et-compagnie-tf1 - dans blog-justice-et-compagnie-tf1
commenter cet article

commentaires

Guidu Antonietti di Cinarca 21/11/2007 20:00


Voici un papier d’un de vos confères qui complète votre compte rendu !
 

http://www.rue89.com/blog/colonna/pour-linstant-yvan-colonna-na-ete-ni-vu-ni-reconnu
 

Merci encore,  à demain.