Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laure Debreuil

La justice : un domaine complexe ; elle a un endroit et parfois un envers…façon de dire que l’on peut parfois parler de justice autrement et raconter ce que l’on ne peut pas voir à la télévision. Les caméras sont rarement les bienvenues dans les prétoires. C’est parfois frustrant. Voila pourquoi, par ces chroniques, je souhaite restituer l’atmosphère, les informations ou les à-côtés des procès que je suis pour la rédaction de TF1.

 

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 00:00

L'audience de l'assignation en référé du président Sarkozy et de sa compagne contre  Ryanair a eu lieu cet après-midi au Palais de justice de Paris. Peut être avez-vous en tête la publicité sur laquelle figurent le président et Carla Bruni. La photo du couple souriant, yeux tournés vers le ciel était ornée d?une bulle dans laquelle on pouvait lire « avec Ryanair, toute ma famille peut venir assister à mon mariage ». Suivait en dessous une invitation à acheter 100.000 billets à prix réduit vers toutes sortes de destinations européennes. Voila l'objet du litige.

C'est l'avocat des plaignants, Thierry Herzog, qui a plaidé en premier devant une salle surtout remplie de journalistes. Il détaille d'abord le contexte économique : l'achat d'une demie page de pub dans le Parisien coûte 23. 900 euros, elle a rapporté à Ryanair 339.000 acheteurs et plus 1.600.000 connexions au site de la compagnie.

Cette façon d'utiliser et de détourner l'image des hommes politiques est une habitude malsaine de Ryanair, déjà utilisée avec le chef du gouvernement espagnol, une provocation pour encourager le « buzz » sur la toile.


Et maître Herzog de souligner que les frais d'un éventuel procès sont intégrés dans les frais généraux à l'avance. « Le droit à l'image doit être protégé, et en l'occurrence ce droit a été bafoué et doit donner lieu à réparations. Je demande l'interdiction d'utiliser l'image de Nicolas Sarkozy ou de Carla Bruni sans leur consentement, l'interdiction de réutiliser cette publicité, la publication du jugement dans trois journaux et des dommages et intérêts: 1 euro pour M. Sarkozy et 500.000 euros pour Mademoiselle Bruni ».

Cette forte somme nécessitant quelques explications, Maître Herzog a souligné qu'elle était mannequin et auteur-compositeur de talent, qu'elle était sous contrat avec la marque automobile Lancia et qu'elle avait le droit de choisir ses annonceurs ; et a assuré avoir fourni dans ses conclusions une attestation de l'agent de Carla Bruni disant qu'elle négociait ses photos commerciales à ce prix là.

Une démonstration sérieuse que l'avocat de la défense à tenter de mettre à mal avec le sourire. D'abord sur l'idée qu'il y avait atteinte à la vie privée des deux personnes concernées : « Une rumeur, leur mariage ?" a lancé maître Francis Teitgen : Non, après la conférence de presse à l?Elysée cette rumeur est devenue de l'aveu même du chef de l?Etat, un projet .

Ce droit au bonheur qu'ils revendiquent, je le leur concède. Mais lorsque Carla Bruni est celle qui pourrait devenir « première dame de France » il est normal qu'elle devienne un objet de curiosité. De toute façon l'image reproduite est une belle image  dont le texte est un trait d'humour que personne n'a pris pour une information.

C'est un message décalé, qu'il faut prendre avec de la distance. On ne peut évidement pas penser que la famille de Carla Bruni a besoin de billets à prix réduits compte tenu de la fortune de sa famille ! Cette publicité est tout juste un peu impertinente...» et l'avocat de transmettre la lettre d' excuses du PDG de Ryanair qui affirme ne pas avoir voulu offenser le chef de l'Etat et sa compagne.





Plus sérieusement Maître Teitgen a demandé au Tribunal de ne pas « survaloriser les piqûres de la notoriété ». Sans aller jusqu'à évoquer la « rançon » de la gloire, l'avocat a souligné que lorsqu'on est une personnalité, il n'y a pas que du bonheur, il y a aussi des moments d'immense souffrance qui en sont le revers inévitable.




Et l'avocat de Ryanair a terminé avec un peu de perfidie en proposant pour le prix de cette offense de faire un don à une oeuvre de charité, comme c'est souvent le cas dans les pays anglo-saxons.

Le tribunal a mis sa décision en délibéré. Réponse mardi prochain    

Partager cet article

Repost 0
blog-justice-et-compagnie-tf1 - dans blog-justice-et-compagnie-tf1
commenter cet article

commentaires

spartacus 05/02/2008 09:08

L'immage d'une personne publique est soumise a toute utilisation dans le public dès lors qu'elle ne heurte pas la morale ou porte atteinte à l'honneur de la personne .
 
La Reine d' Angleterre ,Tony Blair ,Clinton en ont fait les frais sans pour autant s'en offusquer , ni  sans mettre au devant de la scène au delà de leur fonction leur vie privée .
 
Notre Président,vient encore dernièrement ,après son déplacement auprès des salariés d'ACIERLOR et avant d'aller en Roumanie,afficher sa vie vie privée et disant " Je reviendrai vous voir car je dois aller en Roumaine, vous voyez que comem voyage de noces il y a mieux à faire " On ne lui demandait rien .Cela n'interressait personne d'autant qu'il venait d'aller en Egypte faire un pré voyage de noces ! Il est vrai qu'à force de toujours metrte la Charrue avant les boeufs ...
Enfin choisr le jour de la chandeleur soit le 2 février pour se marier , comment voulez-vous qu'on ne puisse pas se glosser de cette situation ,
Enfin c'est la première fois en France  qu'en six mois on a un Président qui est aussi actif,il marqu son amour et son affection à son épouse le jour de son installation ,puis il divorce et deux mois après se remarie ! On comprend pourquoi il veuille modifier la procédure du divorce,Monsieur le Président est connaisseur !